Durant le week-end du 30-31 janvier 2016 a eu lieu la deuxième étape de coupe du monde. Nous avions une course individuelle samedi et un sprint le dimanche.

Nous sommes donc arrivé jeudi soir afin de pouvoir reconnaître le parcours de la course individuelle vendredi matin.

Vendredi matin, nous remarquons qu’il n’y a pas de neige sur les 100-150 premiers mètres de dénivelé, le départ sera donc fait en portage (avec les skis sur le sac). Nous remarquons également que les descentes sont très compliquées, le manque de neige les rendent acrobatiques.

Samedi : le départ s’est bien donné à pied, on part donc en courant avec nos skis sur le sac jusqu’à la première tâche de neige. Nous mettons ensuite nos skis et abordons la première montée. Je me trouve au sommet de cette montée en 7ème position. Je parviens à rattraper un concurrent dans la descente, celui-ci ayant cassé sa chaussure mais quelques mètres plus loin, c’est moi qui tombe violemment dans un virage, mes deux skis se brisent. La course est finie pour moi.

Après m’être remis de ma chute, il s’agit de se focaliser sur le sprint du lendemain, une épreuve qui demande une grande concentration et des transitions parfaites (pour mettre les skis sur le sac, les remettre au pied après le petit portage et pour retirer ses peaux de phoque.

Dimanche : Le sprint, c’est court, c’est intense et violent. Je termine 15e junior mais les écarts sont très faibles dans une telle discipline. 4 secondes me séparent du 8e.

IMG_2788 IMG_2790 IMG_2793 IMG_2869 IMG_2871