Comme j’en fais part dans l’article sur la coupe du monde à Aussois, je me suis fracturé la malléole interne droite lors d’une chute durant le sprint.

Les différentes radiographies et scanner que j’ai passés montrent clairement une fracture. Les médecins sont unanimes pour dire qu’une opération n’est pas nécessaire.

Une semaine après ma chute, mon plâtre a été remplacé pour laisser place à un plâtre plus léger me permettant de poser le pied par terre. J’ai dû porter ce plâtre durant deux semaines. Ensuite, le port d’une attelle suffisait et j’ai pu commencer les séances de physiothérapie. Mon pied étant encore très douloureux et ma musculature plus faible, la reprise des entrainements s’est faite petit à petit.

6 semaines, c’est le temps nécessaire pour guérir d’une fracture. C’est pourquoi c’est seulement après 6 semaines que j’ai sérieusement repris le sport et mes entrainements de ski-alpinisme. Mes sensations et les améliorations ressenties se sont vues confirmées par un dernier rendez-vous chez le médecin.

Malgré le fait que ma cheville soit guérie, le médecin m’a signalé que je pouvais encore ressentir des douleurs durant les 2-3 prochains mois. Néanmoins cette douleur devrait être supportable et devrait me permettre de reprendre rapidement la compétition.