Cet été, la saison de ski-alpinisme commençait très tôt en comparaison avec les autres années. La première coupe du monde avait déjà lieu les 20-21 décembre à Aussois, en France. Au programme, une course individuelle le vendredi et un sprint le samedi.

Je me réjouissais de prendre part à ces épreuves car les sensations les jours précédents étaient excellente.

Le vent, la neige et la pluie sont venus pimenter course individuelle. Dans le coup pour un podium Espoirs (U23) jusqu’au sommet de la avant-dernière montée, je perds bêtement du temps dans les transitions et dans la descente. Je terminerai à la 6e place chez les U23 et la 25e au général. Les sensations sont bonnes, mais le bon wagon est parti et je ne parviens pas à revenir. Point positif, mon niveau de forme est déjà excellent en ce début de saison.

Le lendemain lors du sprint, je réalise une bonne qualification mais je sais que je peux encore aller plus vite. Je me réjouissais donc de participer aux quarts de finale, d’autant plus que dans mon quart se trouvent plusieurs autres espoirs et de précieuses places allaient se jouer. Malheureusement, j’ai été stoppé net dans mon élan car je connais une grosse chute dans la descente. Je parviens à me relever et à terminer la course en dernière position de mon quart. Mais une fois la ligne d’arrivée franchie, la douleur s’accentue et je comprends alors que quelque chose ne va pas. Je suis alors pris en charge par les secouristes, puis ambulanciers qui me conduisent dans une cabinet proche de la course pour y faire des radios. Les radios montrent une fracture de la malléole interne droite mais on me recommande de faire un scanner à mon retour en Suisse.

A l’hôpital de Sion, ce verdict fut confirmé et me voilà donc au repos forcé pour les deux prochains mois…

Merci à tous pour votre soutien dans ce moment difficile.

Photos: Maxime Schmid

Lien vers les résultats