Archives mensuelles :janvier, 2017

Coupe du monde Cambre d’Aze (France) 2017

Après ma médaille d’argent obtenue en Andorre lors de la précédente coupe du monde, je me réjouissais de me rendre en France dans région de Font Romeu pour la deuxième étape de coupe du monde. Il y avait au programme une course individuelle le samedi et un sprint le dimanche.

L’individuelle comprenait 4 montées et descentes, un portage et une partie de skating. Au départ, je pars vite et suis au sommet de la courte première montée en 3e position, mais les écarts sont toujours très faibles. Je pars de la zone de changement en bas de la deuxième montée en 4e position juste derrière Julien Ançay et parviens à le suivre sur la moitié d’un long plat. Ensuite, sans comprendre ce qui m’arrive, je ne suis plus en mesure de conserver le même rythme et voit progressivement les autres concurrents revenir sur moi. La fin de la deuxième montée, très raide, fut pour moi un véritable cauchemar. J’arrive au sommet de cette longue montée en 9e position, place que je conserverai jusqu’à l’arrivée. En franchissant la ligne d’arrivée, j’apprends que mon ami Julien a terminé 2e, ma déception est vite remplacée par de la joie.

Le lendemain avait lieu le sprint, une discipline intéressante car elle demande beaucoup de concentration, de précision et d’explosivité. Un changement intervenait cette année dans le règlement de cette discipline. Jusqu’à présent, les juniors faisaient au maximum deux fois le parcours : les qualifications où chacun réalisait seul la boucle et les 6 athlètes ayant réalisés les meilleurs temps se retrouvaient ensemble pour la finale. Désormais, la création de demi-finales pour les juniors permet au 12 meilleurs athlètes de franchir le cut des qualifications. Les 3 meilleurs de chaque demi-finale accèdent ensuite en finale. Avec le 4e temps des qualifications à 5 secondes du meilleur temps (2’53 pour le meilleur des qualifs et 2’58 pour moi), j’accède donc en demi-finale. En demi-finale, je réalise une superbe fin de course, ce qui me permet de la remporter en 2’58. L’autre demi-finale est remportée par un l’Italien Enrico Loss en 2’57. Peu avant la finale, un des finalistes décide de ne pas se présenter en finale ne se sentant pas bien. Nous serons donc 5 sur la ligne pour trois places sur le podium. Mon meilleur résultat en sprint étant une sixième place, je suis déjà assuré d’améliorer ma meilleure performance. Je réalise un très bon départ et me présente en première position au pied du portage. A la moitié du portage, je vois un italien revenir à ma hauteur. Je donne alors tout l’énergie qu’il me reste pour déboucher en haut du portage en tête. Je parviens à remettre mes skis au pied très rapidement et tente d’accroître mon avance jusqu’à la zone de dépeautage. J’y parviens avec une belle avance, réalise un bon changement et pars seul en tête dans la descente. Ne prenant pas trop de risques en descente et savourant cet instant, je franchis l’arrivée en 2’50 et REMPORTE cette coupe du monde de Sprint !!

Lien vers le site
Lien vers les résultats

Vidéo de la remise des prix et Hymne national belge

Lien vers un article sur le site de La Libre Belgique

IMG_6316IMG_6362FullSizeRenderIMG_6335

Article de La Libre Belgique du 31 janvier en page 2 :

IMG_6370

Article du Nouvelliste du 3 février :

Nouvelliste Cambre d'Aze

 

 



Coupe du monde Andorre 2017

Depuis le début de l’hiver, en étudiant depuis Vercorin (Suisse), j’ai pu m’entraîner bien mieux que les années précédentes. Après des championnats suisses réussis, je me réjouissais de courir en coupe du monde pour la Belgique.

Je me suis donc rendu en Andorre pour les deux premières courses de coupe du monde. Au programme, une course individuelle samedi et une verticale dimanche.

Samedi, durant l’individuelle, je réalise un excellent départ et suis dans la course pour un podium en coupe du monde. Les choses se compliquent malheureusement pour moi au sommet de la deuxième montée lorsqu’il a fallu mettre des crampons. Pas très habitué à cette manipulation, je perds passablement de temps et vois un Italien me dépasser et un groupe de 3 coureurs revenir. Dans la troisième montée je suis en 4e position mais dans l’ultime montée comprenant également une partie de portage avec crampons, je vois deux coureurs me dépasser. Je finirai donc 6e, il s’agit quand même de ma meilleure performance en junior (avec deux sixièmes places obtenues l’hiver dernier). Mais je sens que mes jambes me permettent de viser plus haut…

Dimanche est un autre jour mais surtout un jour sans crampons ! Une verticale race consiste en une seule montée d’environ 750m de dénivelé. La vertical race d’Andorre est une course qui me convient à merveille. J’y ai réalisé tous mes meilleurs résultats au niveau international. Une médaille de bronze au Championnat d’Europe 2014 en cadet et une 6e place l’an dernier en junior. Je me réjouissais donc d’y prendre part et donner le meilleur de moi-même.

Voici un petit résumé de ma course :

Au départ, tout le monde est parti très vite pour tenter de suivre le vainqueur de la veille, l’Italien Davide Magnini. Ce dernier prend rapidement quelques mètres d’avance. C’est alors que je me mets en tête d’un petit groupe de 5-6 coureurs et tente de maintenir une allure très soutenue. J’espère alors que j’arriverai à la conserver jusqu’à l’arrivée car il reste alors un peu plus de 20 minutes de course (sur environ 30min). Je ne me pose néanmoins pas trop de questions et me concentre sur mon mouvement afin d’être le plus efficace possible et économiser de l’énergie. Je parviens à distancer le groupe. Seul un Français me suit encore. À la mi-course, suite à une accélération sur un plat, je parviens à le distancer de quelques mètres. Je parviendrai à le distancer de plus en plus jusqu’à 300 mètres de la ligne d’arrivée. J’ai alors 30 secondes d’avance sur le 3e. La deuxième place m’est donc acquise. J’ai donc pu profiter à fond de ces derniers mètres, les derniers instants de la course furent remplis d’émotion. Cette course m’est extrêmement motivante pour la suite. Désormais, je sais dans quelle direction je dois aller, ce que je dois améliorer pour être le plus régulier possible et réaliser mes rêves.

Autre compte-rendu de ma course sur le site Promosports.

lien vers les résultats
lien vers le site de la course

IMG_6287 IMG_6288 IMG_62892017-01-26-PHOTO-00001119  IMG_6299



Championnat Suisse de Vertical race 2017

La neige est là et cette fois sûrement pour de bon ! Alors quel ne fut pas mon plaisir que de me rendre à Veysonnaz pour le championnat suisse de course verticale !

Après ma deuxième place du Sprint et ma troisième place de l’Individuelle, il ne me manquait plus qu’un métal pour assortir ma collection. Mais malheureusement, Julien Ançay en a décidé autrement et avec la manière ! Il réalise une très belle fin de course. Cette 2e place en junior est accompagné par une 8e place toutes catégories confondues !

De légers progrès restent à faire de mon côté sur le plat, mais je suis sur la bonne voie. Motivé comme jamais je me sens prêt pour les compétitions à venir. Le circuit coupe du monde début le week-end prochain en Andorre.

lien vers le site
lien vers les résultats

CHAMPIONNAT SUISSE DE SKIALPINISME 2017 VERTICALE Veysonnaz le 14.01.2017 Maximillien DRION  Barlouka race photo Didier

HP0001

 

 



Championnat Suisse Villars 2017

Naturalisé Suisse le 19 décembre 2016, je me réjouissais de prendre part à mes premiers championnats suisses les 6 et 7 janvier à Villars. Il s’agissait également de courses de sélection pour mes concurrents désirant se sélectionner pour les championnats du monde de fin février.

Nous commencions le vendredi par le Sprint, c’est à dire une course d’environ 3 minutes comprenant une montée avec des conversions et un portage ainsi qu’une descente et un peu de skating. Autant vous dire que l’effort y est très violent, c’est une course nerveuse où l’on sert les dents du début à la fin et où le moindre moment de déconcentration peut coûter beaucoup de temps.

Le déroulement d’une telle course est assez particulier. Tout d’abord, lors des qualifications, chacun des concurrents part seul. Les 12 meilleurs temps sont retenus pour les demi-finales. On sépare ces 12 coureurs en deux groupes de 6 qui boucleront le parcours ensemble. Les 3 meilleurs de chaque demi-finale sont ensuite réunis pour la finale. Et bien sûr le vainqueur de la finale se voit décerné le titre de Champion suisse.

En ce qui me concerne, j’ai établi le 2e meilleur temps des qualifications, ce qui m’a permis d’accéder en demi-finale. J’ai ensuite remporté ma demi-finale. En finale, en première position au sommet du parcours, je commets une petite erreur qui permet à Patrick Perreten de remporter la course. Je suis donc, pour ma première compétition en tant que Suisse, Vice-Champion suisse de Sprint !! Résultat extrêmement satisfaisant !

Samedi avait lieu le championnat suisse de course individuelle sur un parcours assez court. Une course individuelle est la course de référence en ski-alpinisme. Il s’agit de la plus complète. Elle comprend plusieurs montées et descentes, des portages et de nombreux « peautages » et « dépeautages ».

Ayant bien récupéré de la veille, j’avais l’intention de continuer sur ma lancée. Au départ, Pierre Mettan, Julien Ançay et moi avons pris la tête de la course. Malheureusement pour moi, j’ai perdu un de mes skis dans la première descente. Je ne suis ensuite, malgré de gros efforts, pas parvenu à combler le retard pris lors de ma mésaventure. Conservant ma troisième place, je me montre néanmoins plutôt satisfait de ma course et confiant pour la suite de ma saison. Désormais, place à un peu de récupération avant d’enchaîner les week-ends.

lien vers le site
lien vers les résultats du sprint
lien vers les résultats de l’individuelle

IMG_6055IMG_6051IMG_6056IMG_6049IMG_6052

Championnat suisse Villars