Archives mensuelles :août, 2019

Warriors Run (Irlande) 2019

Deux semaines après Sierre-Zinal, les jambes ont enfin récupéré. Heureusement parce que me voilà en Irlande invité par un ami pour participer à la Warriors Run à Sligo. Une course de 14km alliant routes goudronnées et un peu de « Fell running » pour monter au sommet de l’emblématique colline Knockarea (même si les Irlandais pensent que c’est une montagne…)

Sur la première partie goudronnée, j’ai dû me battre pour concurrencer les spécialistes. Une fois arrivé au pied de la montée, je me suis retrouvé dans mon élément et j’ai tenté de créer le plus grand écart possible pour la suite de la course. Chose faite car à la fin de cette partie accidentée j’ai près d’une minute d’avance sur mes poursuivants. Heureusement car à l’arrivée je n’aurai plus que 20 seconde d’avance! Et par conséquent pour remporter cette épreuve devant plus de 1100 participants!

Un énorme MERCI à Alex Hunter et sa famille pour leur chaleureux accueil pendant cette semaine en Irlande!

Lien vers le site
Lien vers les résultats



Sierre-Zinal 2019

Enfin! Après 10 ans à regarder le parcours tous les jours depuis la fenêtre de ma chambre, j’étais enfin au départ de cette course légendaire. Quel plaisir de me retrouver sur ce tracé aux côtés des meilleurs athlètes de la discipline!

L’excitation est à son comble au moment du départ, néanmoins une fois le départ donné je reste calme et me concentre uniquement sur ma course. La première montée jusque Ponchette est cruciale, c’est pourquoi je n’hésite pas à marcher de temps en temps afin d’économiser de d’énergie pour plus tard. Arrivé à Ponchette, j’ai le sourire au lèvres car j’ai parfaitement su respecter mon schéma de course et mes temps de passage. Je me dis que la course commence maintenant. A Chandolin puis à Tignousa, la course roule à merveille, la moitié de la course est dernière moi. Il me reste quelques kilomètres pour monter à l’Hôtel du Weisshorn avant d’aborder la longue descente plongeant sur Zinal. Malheureusement, l’énergie vient à manquer peu avant le Weisshorn, je reste concentré et m’hydrate bien au ravitaillement. Malgré cela, les premières crampes arrivent quelques kilomètres plus loin. Impossible de conserver le rythme voulu, je me forcé à ralentir. Hors de question de m’arrêter là, j’arriverai à Zinal coûte que coûte même si le chrono désiré de 2h45 sera hors de portée. Je termine la course en 2h53 avec déjà en tête la prochaine édition.

Un grand merci à tous pour vos encouragements le long du parcours et aux organisateurs de mettre sur pied ce fabuleux événement.

Lien vers le site
Lien vers les résultats